Decolonial Affordances of a Digital Communal Heritage Platform: a Case Study of the Reciprocal Research Network

Jason MAURER

Abstract


DOI: https://doi.org/10.21409/A5PW-BY36

Cite: MAURER, J. (2022). Decolonial Affordances of a Digital Communal Heritage Platform: a Case Study of the Reciprocal Research Network. ESSACHESS. https://doi.org/10.21409/A5PW-BY36

Abstract: Museums are turning to digital platforms in engaging with decolonial work. The Reciprocal Research Network, co-designed with First Nation communities in Canada, is intended as a platform to involve indigenous communities in heritage work. Using actor-network theory, nine interviews with users, developers and steering group members helped to identify specific enactments of decolonial aspirations with the platform pages and data as actants in the process. Affordances relating to breaking technological and cultural barriers and plurality of interactions can be observed from multiple entryways and engagement possibilities with indigenous heritage objects from 29 different museums. While communities used heritage to revive culture, the museums often failed at relationship building and isolated and marginalized First Nation activities.

Keywords: actor-network theory, decolonial affordances, cultural heritage, indigenous peoples, Reciprocal Research Network 

***

Affordances décoloniales, plateforme numérique au service du patrimoine communautaire: une étude de cas du « Réseau de recherche réciproque »

 Résumé: Les musées utilisent les plateformes numériques pour traiter des aspects de la décolonisation. Le « Réseau de recherche réciproque », codéveloppé en collaboration avec les communautés des Premières Nations du Canada, est conçu comme une plateforme numérique qui intègre les communautés autochtones sur les thèmes du patrimoine. En utilisant la théorie de l'acteur-réseau, neuf entretiens avec des utilisateurs, des développeurs et des membres du groupe de pilotage ont permis d'identifier des actions spécifiques qui ont pour point commun la décolonisation. Les possibilités offertes par les plateformes numériques, notamment la suppression des barrières technologiques et culturelles, la possibilité d’exploiter une pluralité d'interactions sont mise á l’œuvre parmi les 29 différents musées qui offrent de multiples entrées et autres options d'engagement avec les objets du patrimoine autochtone. Alors que les communautés utilisaient le patrimoine pour faire revivre leur culture, les musées échouent souvent à établir des relations avec elles, ce qui conduit à isoler puis marginaliser les initiatives culturelles des Premières Nations.

Mots-clés: Réseau de recherche réciproque, patrimoine culturel, peuples autochtones, Premières Nations, théorie acteur-réseau, affordances décoloniales


Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


On line ISSN 1775-352X
Paper ISSN 2066-5083

© ESSACHESS

The opinions expressed in the texts published are the author’s own and do not necessarily express the views of ESSACHESS editors. The authors assume all responsibility for the ideas expressed in the published materials.

Les idées et les opinions exprimées dans les textes publiés dans la revue n' engagent pas la responsabilité de l'éditeur. Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que leurs auteurs.